Restauration
28%
Objectif 6.480 €

Léon Zack,

Léon Zack, Double portrait d'hommes, 1931, signé et daté : Léon Zack 1931, Huile sur toile. H. 0,60 ; L. 0,80, Achat. Inv. 2010.2.1., musée Unterlinden, Colmar

Léon Zack commence sa carrière artistique à Moscou, expose pour la première fois en 1907 au Salon de la Fédération des Peintres Moscovites, fréquente le groupe des peintres d’avant-garde Le Valet de carreau et participe au mouvement du futurisme russe. En 1920, il fuit la Russie avec sa femme et sa fille Irène, transite par Constantinople et Florence avant de se fixer définitivement en 1923 à Paris où il rencontre Picasso et Larionov. Il participe aux salons parisiens (Automne, Indépendants) et crée des décors et des costumes de ballets. Il figure au premier Salon des Surindépendants (1929) et à contre-courant du cubisme, il adhère au groupe des néo-humanistes. Sa peinture est alors figurative et la représentation humaine domine. Le Double portrait d'hommes (1931) au verso duquel figure un double portrait de femmes appartient à une série de figures imaginaires et anonymes exprimant l'attention que Léon Zack attache aux visages, entre la rêverie et la méditation. Réalisée dans le contexte de la montée du fascisme et des manifestations antisémites, cette double représentation, projection des interrogations du peintre dans un face à face avec lui-même, témoigne de la dualité qui sous-tend toute l'œuvre de ce peintre russe devenu français (1938), juif devenu catholique (1941), figuratif devenu abstrait (1946).


La restauration


Les interventions conservatoires et esthétiques proposées visent à permettre une présentation pérenne de l'oeuvre dès l'inauguration de l'extension du musée réalisée par Herzog & de Meuron.

 

Pour le traitement de ce tableau, un traitement du support (démontage de la toile) qui permettra une reprise efficace des déformations est proposé :

 

- dépoussiérage et décrassage de la couche picturale sur les deux faces ainsi que du châssis

- élimination des résidus de moisissures

- allègement des vernis irréguliers et oxydés et retrait des anciennes retouches

- démontage de la toile pour une mise sous tension progressive afin d'atténuer les déformations

- consolidation des bords de tension

- remontage de la toile sur le châssis et ajustement de la tension

- comblement et réintégration des lacunes de la couche picturale

- pose d'un vernis pour protéger et unifier la surface

Chaque don est
important pour nous

  • Tout le monde peut être mécène
  • 1 don = 1cm2 d'oeuvre restaurée ou acquise
    grâce à vous
  • Inscrivez votre nom dans l'histoire du musée
  • Défiscaliser 66% du montant du don
  • Soyez fier de votre générosité

Musée Unterlinden - 1 rue d'Unterlinden F-68000 Colmar - +33 (0)3 89 20 15 50 - Crédits photo

Accueil

Actualités

Le musée s'agrandit !

Collections

Le musée

Service éducatif

Informations pratiques

Mentions légales